BeeMyBees | Pourquoi utiliser les nouvelles tendances numériques dans l’immobilier ?
449
post-template-default,single,single-post,postid-449,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 

Pourquoi utiliser les nouvelles tendances numériques dans l’immobilier ?

Pourquoi utiliser les nouvelles tendances numériques dans l’immobilier ?

La révolution numérique transforme notre monde et bouleverse nos vies, révolutionnant les processus économiques dans tous les secteurs, partout sur la planète. Aucun secteur n’est épargné. Certains ont déjà été touchés, tandis que d’autres, comme l’immobilier, commencent seulement à ressentir l’influence profonde de la révolution numérique qui secoue le monde depuis 20 ans.

La révolution numérique et le secteur de l’immobilier

La transformation digitale ou « numérique » qui affecte récemment le secteur immobilier est rendu possible par l’arrivée à maturité, simultanément, d’un certain nombre de technologies :

  • la collecte, le stockage et le traitement de volumes de données considérables (Big Data),
  • la puissance des réseaux filaires (ADSL, câble, fibre) ou mobiles (3G, 4G),
  • l’avènement du stockage et de la réalisation d’opérations complexes sur serveurs distants (cloud),
  • l’accessibilité et la disponibilité de moyens d’accès performants, mobiles (smartphones, tablettes, ordinateurs portables).

Il y a aussi le développement de l’hyperpersonnalisation via les réseaux sociaux et de l’économie collaborative avec des effets dans l’ensemble de l’économie.

Chaque jour, les comportements et les décisions pour acheter, louer, investir ou mettre en location sont modifiés par le fait de l’apparition des offres en images, des visites virtuelles, du crowdfunding et des partages en réseaux.

La transformation numérique pour l’agent immobilier

Avec l’arrivée de tous ces bouleversements, il est assuré que le quotidien de la vie d’une agence va être totalement chamboulé et les métiers liés à l’immobilier vont eux aussi évoluer.

Voici une projection de métiers possibles faite par un groupe de réflexion wallon et qui propose les profils de postes suivants :

Project Management

Les acteurs immobiliers qui se succèdent dans la chaîne de valeur immobilière ont tous leurs outils, leurs données, leur plan… ce qui se traduit à chaque étape du processus par un lourd travail de ressaisie des données, de mise en cohérence, de suivi, d’archivage.

Le numérique apporte des modifications radicales à ce processus imparfait :

  • Plateformes de travail collaboratif qui permettent aux acteurs d’une même opération de dialoguer et d’échanger.
  • Révolution du BIM (« building information model » ou maquette numérique) : là où autrefois chaque acteur de la chaîne immobilière (architecte, maître d’œuvre, constructeur, gestionnaire…) participait à un processus peu fluide, on s’oriente vers un outil commun qui va considérablement simplifier la conception, la construction et la gestion des bâtiments. Chaque bâtiment aura son double numérique, construit au même rythme que l’immeuble physique, composé d’objets numériques apportés par les fournisseurs et doté d’attributs permettant une vision précise, fiable et pérenne de chaque composant. Le BIM constitue ainsi un levier majeur de productivité.

 

Property management

Ce sera la personne au cœur du processus de mise en avant d’un bien à la vente ou à la location :

  • Portails de services aux clients : accès aux annonces de locations ou de ventes : visites virtuelles, saisie et suivi des réclamations, paiement en ligne, dossiers administratifs, avis d’échéance, quittances en ligne, suivi des consommations individuelles, accès à l’information sur la vie des immeubles.
  • Extranet fournisseur (commande, suivi et facturation dématérialisés).
  • Utilisation des réseaux sociaux comme vecteurs de communication.
  • Développement des applications mobiles pour les collaborateurs : état des lieux, contrôle des ouvrages et équipements, gestion de l’entretien courant, gestion des réclamations, gestion des prestataires…
  • Géolocalisation des véhicules pour l’optimisation du traitement des interventions techniques.
  • Dématérialisation des processus métiers : toute l’information est accessible de manière dématérialisée.

 

Facility management

Le « facility management », comme le property management, sera impacté par le développement d’applications mobiles pour les collaborateurs : gestion de l’entretien courant, gestion des réclamations, gestion des prestataires… mais il faut y ajouter une plus forte sensibilité aux objets connectés. Leur multiplication, tant dans les services aux occupants qu’aux bâtiments devrait révolutionner la gestion, notamment avec une politique beaucoup plus fine de l’obsolescence et de la maintenance.

Pour conclure, la révolution numérique est en marche dans le secteur immobilier. Il est important d’en prendre conscience maintenant et de se tenir informé de l’évolution des nouvelles technologies.
L’obligation de s’informer et de se former est une réalité s’il l’on veut rester dans la course. La technologie évolue vite et l’offre de services va être phénoménale. Il est de l’obligation de l’agent immobilier (ou quel que soit son nom à l’avenir) de s’adapter et de rester connecté !

Par Céline Jankowski – Profils d’Experts – Partenaire BeemyBees

Affaires de vecteur conçu par Freepik

No Comments

Post A Comment